Comprendre le viol



Comprendre le viol
Le viol est une forme d’agression sexuelle qui implique généralement des relations sexuelles forcées sans le consentement d’un individu. Il peut être exercé par le recours à la force physique, la menace, la contrainte ou sur des personnes mineures, droguées, handicapées ou inconscientes. Souvent les personnes souffrent de stress post-traumatique après avoir été violées. Les différents types de viols incluent le viol par une connaissance, le viol collectif, le viol conjugal, le viol incestueux, l’abus sexuel sur enfant, le vol en prison, le viol dont l’auteur est connu de la victime, le viol de guerre et le détournement de mineur.
Ici le terme consentement devient important car le viol n’est qualifié de tel que lorsque l’autre personne ne veut pas ou ne donne pas son accord pour que la relation sexuelle ait lieu.
Qu’est-ce que le consentement ?
En termes simples, le consentement consiste à donner son accord pour faire quelque chose ou donner la permission à quelqu’un de faire quelque chose (qui vous concerne personnellement).
En d’autres termes, le consentement n’est rien d’autre que le fait de dire « Oui, tu es autorisé à faire cela » ou « Oui, je veux que tu fasses cela ».
Qu’est-ce que le consentement sexuel ?
Le consentement sexuel fait référence au consentement donné par une personne dans le cadre d’une activité sexuelle. On dit que quelqu’un consent à une activité sexuelle quand il accepte librement et complètement une activité sexuelle.
Le consentement peut être expliqué à travers l’acronyme EMIES:
Entier et libre
Modifiable
Informé
Enthousiaste
Spécifique
CE QUE N’EST PAS le consentement:
Implicite
Des vêtements sexy
La drague
Accepter une promenade
Accepter un verre
Sourire ou rire
Le mariage ou une relation amoureuse avec quelqu’un
CE QUE N’EST PAS le consentement:
Ne rien dire
Dire quelque chose d’incohérent
Dire peut-être / Ne pas être sûr
Acceptable s’il est donné sous l’influence de drogues ou d’alcool
Dire oui ou accepter quelque chose parce qu’on est forcé, soumis à des pressions, contraint
Dire oui quand on a peur de dire non
Obtenir le consentement:
La personne qui initie l’activité sexuelle doit rechercher le consentement du partenaire.
Demandez-vous si l’autre personne est capable de donner son consentement. Si elle est ivre ou a consommé des drogues, si elle est endormie ou inconsciente, elle ne peut pas décider librement. Elle ne peut donc pas vous donner son consentement.
Les personnes qui souffrent de problèmes psychologiques, de troubles d’apprentissage ou de blessures à la tête peuvent ne pas être en capacité de donner leur consentement. Ne supposez pas que leur consentement est total et exprimé librement.
Confirmez que vous avez le consentement de la personne en lui posant la question. Ne supposez jamais.
Même dans le cas d’un mariage ou d’une relation maritale entre deux individus, il est impératif que le consentement soit obtenu au lieu de supposer que le consentement est entier et libre sur la simple base du mariage.
NON veut dire NON.
Vous pouvez dire NON.
Vous avez le droit de dire NON.
Vous avez le droit que ce NON soit respecté.

Dans les médias

Nous Contacter